Comment reproduire un vêtement sans patron ?

comment_reproduire_un_vêtement

Il y a quelques semaines, j’ai commandé ce joli tissu fleuri. Un tissu en jacquard Chrimien, un tissu très fluide qui s’apparente à du polyester que j’ai commandé chez DIY district, un e-shop spécialisé dans la vente de tissu 100 % japonais, fabriqués au pays du soleil levant et vraiment trop sympas.

A la base, je ne suis pas du genre à acheter un tissu pour faire un vêtement en particulier. Généralement, j’achète le tissu et je vois quoi faire avec. Je craque sur un tissu pour lequel j’ai eu un coup de coeur et je réfléchis au vêtement que je pourrai faire avec.
Mais bizarrement avec ce tissu, ce n’est pas ce qui c’est passé. J’ai tout de suite su, ce que j’allais faire avec. Je voulais en faire une veste .Au départ, je voulais faire un blazer mais il ne restait que 2 mètres 50 de tissu, et j’avais peur de ne pas avoir assez de tissu pour mon projet, d’autant plus que je n’avais pas de patrons. J’ai donc opté pour le bomber. Je savais que j’aurai assez de tissu et que savais que ça rendrait bien (c’est mon petit doigt qui me l’a dit).

N’ayant pas de patrons pour mon bomber, j’ai testé, la technique de l’épinglage, une astuce couture trouvée il y a quelques mois sur Pinterest, pour faire le patron de mon bomber. Grâce à cette méthode, j’ai pu reproduire un vêtement de ma penderie.

Comment ai-je procéder pour reproduire mon vêtement ?

faire_un_vêtement_sans_patron

En regardant le tuto de sbcreationscouture, j’ai été bluffée par la précision et la reproduction fidèle de son vêtement (les couturières, je vous conseille d’aller faire un tour sur son site car il y’a pleins de tutus coutures, tous très bien expliqué).

Totalement consciente que je n’atteindrais jamais ce niveau de précision (pas assez patience pour ça), j’ai quand même voulu m’essayer à cette technique, qui je dois l’avouer est très efficace. Par contre, ça prend du temps !

Cette technique, bien qu’assez simple, demande toutefois de bonnes notions de coupe à plat.

Voici comment procéder :

Je vais donc vous présenter de façon sommaire la façon de procéder.

1/ Il faut tout d’abord trouver un support en carton ou en mousse (j’ai opté pour le carton). Après avoir poser mon carton à plat et que j’ai scotché à plusieurs endroits.

Le carton ou la mousse doit être suffisamment épais pour pouvoir y placer les épingles et les faire tenir en place.

2/ Recouvrir de papier à patron, l’une des faces.

3/  Disposer du papier à patron par dessus. Le fixer avec du scotch sur les côtés pour ne pas qu’il bouge durant la phase patronage.

4/ Munie d’une grande règle, tracer sur la feuille une grande ligne droite. Cette ligne sera l’aplomb du vêtement, en l’occurrence le milieu devant ou milieu dos.

5/ L’épinglage peut à présent commencer. Il suffit de placer sur la ligne préalablement tracée, le milieu devant de la veste et de l’épingler tout du long.

Poser les épingles à intervalles réguliers au plus près du bord de la veste. Il est important d’épingler avec précision où commence et où finit la pièce du devant.

6 / Du centre de cette ligne, aplanir la veste en lissant le tissu avec vos mains jusqu’à la ligne de côté que épingler progressivement. Il faut absolument veiller, tout au long de l’épinglage de la veste, à ce que la veste soit bien à plat, il ne doit y avoir aucun plis !

Poser les épingles dans le sillons de la couture d’assemblage de la veste.

NB: pour l’encolure. Ne pouvant pas mettre tout à fait à plat cette partie-là, retirer les épingles de la ligne de côté et du bas jusqu’à pouvoir épingler l’encolure et la ligne d’épaule bien à plat. Il ne faut pas hésiter à retirer les épingles gênantes ! Idem pour l’emmanchure !

7/ Procéder de la même manière pour le bas de la pièce du devant.

Les épingles forment des trous sur le papier, il suffit de retracer proprement par-dessus : il n’est pas obligatoire de passer absolument par tous les points, il convient avant tout de dessiner une courbe harmonieuse ou de tracer des lignes bien droites pour les épaules ou les lignes de côté par exemple…

En coupe à plat, on ne travaille que par moitié (sauf si les pièces sont asymétriques).

Pour la manche, on procède on deux temps : la partie gauche et la partie droite. Je trace donc une ligne droite (= l’aplomb !) sur laquelle je pose le milieu de ma manche.

10/ Retourner ensuite la manche de l’autre côté :

Une fois toutes les lignes tracées au crayon, il convient, avant de finaliser le patron, de vérifier sur la veste que les mesures correspondent bien à celles sur le papier. Si ce n’est pas le cas, il faut corriger en conséquence.

Par exemple, les lignes de côtés, d’épaules doivent être de la même longueur pour le devant et pour le dos.

Une fois toutes les corrections apportées, on ajoute toutes les informations essentielles : indiquer les valeurs de couture et toutes les indications nécessaires du patron (nombre de fois à couper, taille, droit fil…).

Une fois que le patron est fini, ce n’est pas fini ! Il convient absolument de coudre une toile, c’est à dire de coudre le prototype de la veste dans un coton de type toile se rapprochant le plus du tissu final. Cette toile permettra non seulement de corriger à nouveau certains points du patron mais aussi de pouvoir se créer la gamme de montage, c’est-à-die le déroulé précis de chaque opération.

Perso, n’ayant pas de toile, j’ai happé cette étape et suis passée directement à la découpe de mes pièces (pièces principales et doublures) et au montage de ma veste. Tout s’est plutôt bien passé. Je n’ai pas eu de soucis concernant ma pièce principale.

Par contre j’ai eu un petit soucis concernant ma doublure, qui s’est avérée être un tantinet trop courte mais ça n’a rien à voir avec la technique de l’épinglage. Ce qui s’est passé, c’est qu’à la base j’étais ric rac niveau doublure. J’ai voulu tricher en pensant que ça suffirait.  J’ai dû faire preuve de fourberie en coupant mes pièces. Je n’ai pas prévu le surplus de couture en passant que ça passerait. Grosse erreur, car au moment de poser ma doublure, il me manquait bien 2 bons cm. Résultat des courses, j’ai perdu un temps considérable. En couture, on ne peut pas tricher !

Il va falloir que je me rachète de la doublure pour terminer ma veste et avoir une finition digne de ce nom.

Mais je ne pouvais pas attendre de la finir pour la montrer. Je la finirai plus tard (quand je trouverai la motivation), je voulais trop vous la montrer porter pour avoir vos avis de modeuses.

En ce qui concerne mon bomber, je le trouve très agréable à porter. Il a vraiment  un joli tomber. J’ai vraiment bien choisi mon tissu, lol !

 

Alors, comment trouvez-vous mon bomber ?

Bonne soirée !

Bizzz

Deltreylicious

Partager cet article :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

16 commentaires sur “Comment reproduire un vêtement sans patron ?

  1. Coucou ma belle!

    Merci pour ce tuto!
    C’est très inspirant, et tu nous a démontré que c’était relativement facile à faire!
    Permets moi de rajouter, que l’on peut également réaliser des vêtements sur un buste de mannequin (pour celles qui en ont un), et que cette technique s’appelle le moulage 🙂

    xx
    Sarah
    http://ladyzorro.fr

  2. wouah super travail! je fais de la couture, c’est toujours un jeu de patience, je ne connaissais pas cette technique!
    bravo pour le bomber, il est tout joli!
    bises et bonne journée
    flo

    • Merci ma belle ! Effectivement, la couture nécessite beaucoup de patience et de maîtrise de soi (lol), ça peut parfois être très frustrant mais bon quand on aime !
      Bisous et bonne journée à toi aussi

  3. Waouh ! C’est hyper laborieux comme technique, mais ça à l’air de très bien marché ! En tout cas le bomber fleuri est superbe et les finitions ont l’air vraiment très propres!
    Moi je me suis rendue compte qu’avec un patronage de chemise très simple, j’avais juste à augmenter d’une taille, supprimer le col, puis rajouter des bords cotes et j’avais la base d’un bomber. Après c’est que du bricolage et des modifications à faire, mais au final, c’est pas si compliqué 😉

    Ninon
    http://www.ninonptrs.fr

    • Effectivement, ce n’est pas une pièce compliquée à faire. S’agissant des finitions, pour une fois, je me suis appliquée lol, je suis plutôt fière de moi.

  4. Hi ! ma jolie Deltrey ♥, ce bomber est tout juste magnifique ! merci pour ce joli tuto et tu es très douée ! pleins de gros bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website