Démasquée

Hier, je me suis rendue à l’association des familles de la ville de C pour mon inscription annuelle au cours de couture.

A mon arrivée, l’intendante me dit que Véronika souhaitait me parler et me demande si je veux bien l’attendre. Intriguée par tant de mystère, je lui réponds oui.

5 minutes plus tard c’est une Véronika toute bronzée et avec une nouvelle couleur de cheveux (une sorte de blond platine, ça m’a fait bizarre sur le coup, mais au final, j’aime bien) qui franchit le seuil de la porte :

– Ca va ? Me dit Véronika

– Ouais et toi (on se fait la bise) ?

– Ben dis donc t’as rajeuni de 10 ans, ça te va bien cette couleur !

– Merci

– M m’a dit que tu voulais me voir ?

– Oui, on peut se voir 5 minutes ?

– Oui, si tu veux ! (on sort de la pièce)

– Ou la la que de mystères !!!

– Non non, jamais de mystères avec moi ! (“jamais de mystères avec moi ?” mais qu’avait-elle de si important à me dire ?)

On se met dans un coin :

– Qu’est-ce qu’il y a Véronika ?

– J’ai lu ton blog !!!

– Ah bon ??? J’ai cru que j’allais faire une syncope (tu as lu mon blog ???).

Je pensais qu’elle allait me dire que je n’avais pas le niveau pour passer chez les confirmées, que j’allais en quelque sorte redoubler, mais je ne m’attendais certainement pas à un “j’ai lu ton blog !”.

– Oui quelqu’un m’a envoyé le lien ! Ce que j’ai lu m’a beaucoup blessée. Le fait que tu m’appelles “Cruella”, prof à la noix, un accent à coucher dehors (ça je ne l’ai jamais dit !). En plus tu dis mon nom (ça j’avoue c’est limite ! Mais pour ma défense Véronika prenait tellement d’importance dans ce blog que je ne voulais pas qu’aux yeux des autres elle reste Cruella !).

– Je peux comprendre que tu ai été blessée. Mais est-ce que tu as tout lu ? Cruella, c’était au début, ce sont mes émotions qui parlaient. Et puis, c’est pas comme si je ne t’avais jamais appelé comme ça ! Il m’est arrivé aussi de t’appeler Cruella pendant le cours, et devant toi même !

– Oui, c’est vrai ! Avec ma coiffure de l’époque, je comprends la référence à Cruella, mais tu sais arrivé un certain âge, on devient susceptible !

– Pas faux ! Mais c’est mon caractère, tu sais que j’aime bien charrier, mais c’est jamais méchant ! Y’a des fois où tu le pends bien, et y’a des fois ou tu es plus susceptible, dans ces cas là, je n’insiste pas car mon but n’est pas de blesser ! Tu sais Véronika, sur mon blog, je partage ce que je vis en cours, ce que je ressens. C’est un peu romancé. Il ne faut pas tout prendre au 1er degré. Je n’ai pas écris ça pour te blesser. Et puis j’arrête pas de dire que je t’adore ! Ce blog, c’est un peu une sorte de journal intime.

– A partir du moment où tu le publies sur le net, ce n’est plus trop intime.

– Bon ok, c’est un journal intime public (lol). Mais est-ce que tu as tout lu ?

– Oui, par la suite, j’ai lu les autres articles mais c’est vrai qu’au départ je me suis arrêtée à ce que j’ai lu. Ca m’a fait beaucoup de peine, j’ai mis plusieurs semaines à m’en remettre. Mais si tu es cash, je le suis aussi, il fallait que je te le dise.

– Je comprends et je suis désolée de t’avoir blessé, mais il faut pas t’arrêter aux premiers articles. Au début je ne te connaissais pas, au fil du temps j’ai appris à te connaître et à t’apprécier.

– Du coup, ça remet en cause ma présence au cours ? Tu ne veux pas que je m’inscrive ?

– Non non, ça ne remet rien en cause, rassures toi. D’ailleurs, je trouve que ton blog est bien fait, les cours sont bien expliqués (sa réaction m’a vraiment touchée !). Mais où trouves tu le temps d’écrire tout ça ? Tu ne travailles pas ?

– En fait, écrire, j’adore ça, donc je trouve toujours le temps.

Après cet interlude, nous sommes retournées dans la salle où se tenaient les inscriptions. On a parlé du programme de l’année. Désormais nous aurions des cours techniques à chaque fois (trop hâte !!!) et je ferais partie des étudiantes confirmées. La pression !!! Je ne pense vraiment pas avoir le niveau d’une confirmée mais bon !

D’un côté, je suis soulagée que Véronika connaisse l’existence de mon blog car je n’aurais plus à me cacher pour prendre mes notes (ben quoi ? Vous croyiez que mon cerveau pouvait enregistrer tous les dialogues, je ne suis pas Einstein !). Quoi que je ne me cachais pas vraiment !

Mais d’un autre côté, je suis un peu verte que Véronika saches que je tiens un blog, car ça ne sera plus vraiment mon jardin secret.

Mais bon, je ne compte pas me censurer pour autant ! Ce ne serait pas moi sinon !

D’ailleurs, j’aimerais bien savoir qu’elle est la personne qui a transmis le lien de mon blog à Véronka. J’ai bien ma petite idée !

Yesterday I went to the association of families of the city of my annual registration C during sewing.

When I arrived, the housekeeper told me that Veronika wanted to talk to me and asks me if I’m willing to wait. Intrigued by so much mystery, I answer yes.

5 minutes later it’s a Véronika tanned and with a new hair color (a kind of platinum blond, it was strange at the time, but in the end, I like) that crosses the threshold of door :

– How are you ? I told Veronika

– Yeah, and you (there is a kiss)?

– Ben say then you got 10 years younger, you look great this color!

– Thank you

– M told me you wanted to see me?

– Yes, it can be 5 minutes?

– Yes if you want ! (we leave the room)

– Or that the mystery !!!

– No no, never mysteries with me! (“never mysteries with me?” but had she so important to tell me?)

It starts in a corner:

– What are Veronika?

– I read your blog !!!

– Really ??? I thought I was going to syncope (you read my blog ???).

I thought she was going to tell me that I did not have to pass the level in confirmed, I would somehow step up, but I certainly do not expect a “I read your blog!” .

– Yes, someone sent me the link! What I read I was very hurt. The fact that you call me “Cruella”, prof to nuts, emphasis mouthful (that I’ve never said!). In addition you say my name (I admit that it’s limit! But for my Véronika defense took so much importance in this blog that I did not want that in the eyes of others it remains Cruella!).

– I can understand that you’ve been hurt. But is that all you’ve read? Cruella, it was in the beginning, these are my emotions talking. And it’s not like I had never called you like that! I happened to call you as Cruella during the course, and before even you!

– Yes that’s true ! With my hair that time, I understand the reference to Cruella, but you know happened a certain age, one becomes capable!

– Not false ! But this is my character, you know I like to spoof, but it is never mean! There’s times when you hang well, and there’s times where you’re most likely in these cases, I do not insist because my goal is not to hurt! Veronika You know, on my blog, I share what I saw going on, what I feel. It’s a bit romanticized. We must not take everything 1st degree. I do not write this to hurt you. And I keep saying that I adore you! This blog is just a kind of diary.

– From the moment you published on the net, it’s not too intimate.

– Ok, it’s a public blog (lol). But is that all you’ve read?

– Yes, later, I read the other articles but it’s true that initially I stopped what I read. It made me much pain, I put several weeks to get over. But if you’re cash, so am I, I had to tell you.

– I understand and I’m sorry I hurt you, but you must not stop at the first articles. At first I did not know you, over time I learned to know you and appreciate you.

– So, it calls into question in my presence? You do not want me to put me?

– No no, it puts nothing into question, reassure you. Besides, I think your blog is well done, the courses are well explained (his reaction really touched me!). But where do you find the time to write all this? You do not work ?

– In fact, to write, I love it, so I always find the time.

After this interlude, we returned to the room where the inscriptions were standing. We talked about the program year. Now we would have technical courses each time (can not wait !!!) and I would be part of the confirmed students. Pressure !!! I really do not have the level of a confirmed but hey!

On the one hand, I’m relieved that Véronika aware of the existence of my blog because I would not have to hide myself to take my notes (ben what? You thought my brain could record all the dialogues, I’m not Einstein !). Whatever I do not really hide me!

But on the other hand, I’m a little green as Véronika know I want a blog because it is no longer really my secret garden.

But hey, I do not intend to censor me either! It would not be me if not!

Besides, I’d like to know that she is the person who sent the link to my blog at Véronka. I have my own idea!

Xoxo

Deltreylicious

Follow me on, twitter, instagram, Google+, Hellocoton

Partager cet article :Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.