Un discours qui m’a fait du bien !

Hello les filles,
J’espère que vous allez bien !
Aujourd’hui je voulais vous partager un sermont du Pape François qui m’a fait énormément de bien.
Avant toute chose, je tiens à dire que je suis croyante mais que je ne tiens pas à convertir qui que ce soit. Chacun est libre de croire ou non en ce qu’il veut.
Mais la foi est quelque chose de très important dans ma vie et ce blog fait partie intégrante de ma vie, donc j’en parle. Ma foi m’a beaucoup aidé au moment du décès de ma maman. J’ai été très entouré par ma communauté religieuse et son soutien m’a aidé à surmonter cette épreuve et continuer à vivre malgré tout.
Dans ce pays, la foi et notamment la foi chrétienne est encore un tabou et je ne comprends pas pourquoi. J’ai décidé de parler ouvertement de ma foi, que ça plaise ou non. Après, les gens sont libres d’adhérer ou non et de continuer à me suivre ou pas (mais je trouverais ça dommage qu’ils arrêtent à cause de ça).
Que vous soyez croyants ou non, je pense que ce message vous parlera (ou du moins certains passages vous parleront) moi en tout cas, il me parle énormément :
Vous pouvez avoir des défauts, être anxieux et toujours en colère, mais n’oubliez pas que votre vie est la plus grande entreprise au monde. Seulement vous pouvez l’empêcher d’échouer.
Beaucoup vous apprécient, vous admirent et vous aiment. Rappelez-vous qu’être heureux ce n’est pas avoir un ciel sans tempête, une route sans accidents, un travail sans fatigue, des relations sans déceptions.
Être heureux c’est trouver la force dans le pardon, l’espoir dans les batailles, la sécurité dans les moments de peur, l’amour dans la discorde. Ce n’est pas seulement de goûter au sourire, mais aussi de réfléchir à la tristesse. Ce n’est pas seulement pour célébrer les succès, mais pour apprendre les leçons des échecs. Ce n’est pas seulement de se sentir heureux avec les applaudissements, mais d’être heureux dans l’anonymat.
Être heureux n’est pas une fatalité du destin, mais une réussite pour ceux qui peuvent voyager en eux-mêmes. Être heureux c’est arrêter de devenir une victime et devenir l’auteur de votre destin. C’est traverser les déserts pour pouvoir encore trouver une oasis au fond de notre âme. C’est pour remercier Dieu pour chaque matin, pour le miracle de la vie.
Être heureux veut dire ne craint pas tes propres sentiments. C’est pouvoir parler de vous. C’est avoir le courage d’entendre un «non». La confiance est à l’affût des critiques, même si elles ne sont pas justifiées. C’est d’embrasser vos enfants, de choyer vos parents, de vivre des moments poétiques avec des amis, même s’ils nous blessent.
Être heureux c’est laisser vivre la créature qui vit dans chacun d’entre nous, libre, joyeuse et simple. Il faut avoir la maturité pour pouvoir dire: «J’ai fait des erreurs». C’est avoir le courage de dire “Je suis désolé”. C’est d’avoir la sensibilité de dire “J’ai besoin de toi”. C’est avoir la capacité de dire “Je t’aime”. Que votre vie devienne un jardin d’opportunités pour le bonheur … Au printemps, un amoureux de la joie. En hiver,  un amoureux de la sagesse.
Et lorsque vous faites une erreur, recommencez. Car seulement alors, vous serez amoureux de la vie. Vous constaterez que le fait d’être heureux n’est pas d’avoir une vie parfaite. Mais utilisez les larmes pour irriguer la tolérance. Utilisez vos pertes pour raffermir la patience. Utilisez vos erreurs pour sculpter la sérénité. Utilisez la douleur comme plâtre du plaisir. Utilisez les obstacles pour ouvrir les fenêtres d’intelligence. Ne jamais abandonner… Ne jamais abandonner les gens qui vous aiment. Ne jamais abandonner le bonheur, car la vie est une manifestation (performance) incroyable. ” Pape  François
A lire et relire…
Bizzz
Deltreylicious
Source :
https://hozana.org/publication/15372-discours-du-pape-francois—magnifique-a-lire-et-a-relire
Partager cet article :Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest

2 commentaires sur “Un discours qui m’a fait du bien !

  1. Bonjour Deltreylicious,
    Je suis arrivée sur ton blog après avoir fait une recherche Google : “appliquer vernis sans base” lol! Merci d’ailleurs pour l’astuce avec le vinaigre blanc . Et merci surtout pour ce beau texte que je ne connaissais pas. J’ai développé ma Foi l’année dernière suite à la maladie de mon père et depuis, je n’ai jamais été aussi heureuse, été aussi sereine en l’avenir. C’est un ressenti inexplicable selon moi, que seuls ceux qui ont la Foi peuvent comprendre.
    Bise
    Elodie

    • Coucou Elodie,
      Je suis tout à fait d’accord avec toi. La foi ne s’explique pas, ça se vit. Ma foi m’a énormément aidé au moment du décès de ma maman. Si je n’avais pas eu ma foi, je pense que j’aurai sombré.
      Ton message me fait tellement plaisir, tu ne peux pas savoir à quel point. Ravie que tu aies pu tomber sur mon blog grâce à ta requête.
      J’espère que ton papa va mieux !
      Au plaisir d’échanger avec toi
      Bizzz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.